TOURISM

AVIGNON – 38 km

Avignon a été surnommée « Babylone sur le Rhône » en raison de l’exil babylonien des papes, ainsi que « Cité papale provençale ». Depuis des siècles, Avignon est le siège d’un archevêque.

Le centre historique (également appelé « intra-muros ») est entouré de remparts du XIVe siècle, longs de 4,2 kilomètres, avec sept portes et 39 tours. Le centre est inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 1995.

Avignon est également connue pour son grand festival de théâtre, qui se tient chaque année dans la ville au mois de juillet. Le festival se compose en fait de deux parties : Le festival officiel qui offre une scène aux principales productions théâtrales de France (et d’Europe). Le point d’orgue de ce festival officiel est chaque année la représentation dans la cour du Palais des papes.
En outre, le festival d’Avignon comporte une section dite « Off ». Il s’agit de représentations de pièces de théâtre de moindre envergure que l’on peut voir dans toute la ville, y compris dans les rues. Le festival a été fondé en 1947 par Jean Vilar.

Chaque année, le festival attire des visiteurs qui restent souvent à Avignon pendant tout le mois de juillet jusqu’au dernier jour. Le dernier jour du festival est donc aussi appelé la mort du festival, car la ville est à nouveau déserte et il ne reste que quelques affiches de spectacles dans les rues.

En vous plongeant dans le passé, vous découvrirez une grande partie de la vie authentique d'Avignon.


UZÈS – 29 km

Uzès est le siège du duché d’Uzès. En 1565, le roi Charles IX installe le comte de Crussol comme duc de l’Uzège. L’actuel duc Jacques Emmanuel Eric Raymond Marie de Crussol est le 17e duc d’Uzès.

Au début de notre ère, les Romains puisaient l’eau dans l’Eure, la rivière où Uzès a pris naissance. Cette eau était acheminée par un aqueduc et le Pont du Gard jusqu’à Nîmes pour alimenter cette ville en eau en été. Uzès était alors un petit « Oppidum » gallo-romain, c’est-à-dire un établissement administratif.

Uzès est connue non seulement pour ses bâtiments historiques et ses places pittoresques, mais aussi pour son marché provençal le samedi et son marché fermier le mercredi, le Haras national et le musée Haribo. Sans oublier ses nombreuses activités sportives et culturelles : janvier est le mois de la truffe, en juin le festival de la danse et des fées et en juillet les concerts, pour n’en citer que quelques-unes.


LA ROQUE-SUR-CÈZE – 22 km

Au nord du département du Gard, La Roque-sur-Cèze est bâtie sur un éperon rocheux au-dessus de la Cèze, franchie par un ancien pont à douze arches. Le village, dominé par les vestiges d’un ancien château et de sa chapelle romane, avec ses rues pentues et ses maisons de pierre blonde aux toits d’ardoise, offre une vue imprenable sur les cascades du Sautadet, un site naturel exceptionnel qui rend l’endroit encore plus attrayant.


ORANGE – 32 km

Le théâtre antique d’Orange est le théâtre antique le mieux conservé au monde et le monument le plus important de cette ville. Il est classé au patrimoine mondial de l’UNESCO. Les Chorégies, festival français de renommée internationale, s’y déroulent depuis 1869.

Construit sous le règne d’Auguste au Ier siècle avant J.-C., il pouvait accueillir jusqu’à 9 000 spectateurs grâce à sa structure et à son acoustique exceptionnelle. Une visite incontournable.